Le printemps est làààààààààààààà!

Bonjour les gens et les fans de Friends  (référence du titre)

C’est un peu l’effervescence ici, il y a un million de projets en route, et honnêtement, j’ai un peu de peine à suivre.

Mais c’est bien l’effervescence, c’est comme le printemps! Ça pousse de tous les côtés, ça motive…

hello_spring

En gros, c’est reparti pour un tour. Esperluette sera présente sur plusieurs événements avec un atelier où les personnes qui le souhaitent pourront réaliser un sac en tissu recyclé. Le tout gratuitement. Un peu comme sur le modèle du festival Alternatiba à Genève en septembre dernier.

Le premier de ces ateliers se déroulera au Festival de la Terre, le dimanche 12 juin.

Suis ultra contente car j’adore cet événement (et pour répondre à certains de mes amis, oui, c’est le rassemblement bobo écolo à Montbenon, mais c’est trop bien, venez!)

A cette occasion, je me suis associée à la Fédération romande des consommateurs. Et, les gens, je vous dis que ça va être géant.

En gros, on aura un stand conjoint avec plein de machines à coudre et de bénévoles (et moi, et moi, et moi) où qui veut pourra venir coudre son tote bag unique. Regarde comme ils sont beaux!

IMG_7463

La nouveauté, c’est que chacun pourra apporter son propre tissu pour en faire un sac. Une taie d’oreiller qui ne sert plus, un joli tissu dont on ne sait pas quoi faire, la vieille nappe de mamie qui traîne dans un placard. Tout est possible. Du coup, ces sacs créés auront encore plus de valeur affective aux yeux de celui qui l’a cousu. Et qui aime d’amour son sac, l’utilise, j’en suis persuadée.

De nouveau, j’appose ma promesse: même si on n’y connaît rien machine à coudre, on ne se coudra pas les doigts. J’ai un record de 100% de doigts saufs à tenir, moi!

Et si vraiment on a trop peur de la machine à coudre (traumatisme des cours de couture, je peux parfaitement comprendre) ou qu’on a envie d’un projet plus simple, il y aura encore une nouveauté. Oui, je sais, là tu te dis arrête, Sandra, tu n’écris rien pendant des mois et d’un coup tu nous balance des news comme s’il en pleuvait. Oui, pardon, mais c’est ma générosité, je ne peux rien y faire. (Ok, promis, j’arrête le délire).

Enfin bref: on peut faire un sac sans coudre. Et si ! C’est plutôt pas mal, en plus. Il suffit d’un vieux T-shirt qui nous plaît mais qu’on ne porte plus. On en a tous un dans notre armoire (si si, même toi au fond qui secoue la tête en niant!) Un T-shirt auquel on est attaché, mais qui est trop petit, trop grand, trop serré, trop étiré, trop quoi.

Pourquoi ne pas en faire un sac? Ça prend 10 minutes à tout casser. Promis. Ça aussi, je vous l’apprendrai sur le stand. Et d’ici-là je vous montrerai ici ce que ça peut donner.

Alors tous les détails ne sont pas encore réglés, il reste un million de choses à planifier (ahhh, effervescence du printemps), mais je voulais déjà vous annoncer la bonne nouvelle. Dès que j’en saurais plus, je vous tiens au courant.

Mais sauvez déjà la date (comme disent les Anglosaxons): le dimanche 12 juin sur l’esplanade de Montbenon à l’occasion du Festival de la Terre.

M’en vais huiler ma machine,moi!

(p.s.: Elle me fait rire cette photo. Merci à Aude Haenni de l’avoir prise. Allez jeter un oeil sur son blog.) IMG_7456-2

Merci d’être venus!

Les gens!

Je manque de mots pour dire à quel point le week-end du 19-20 septembre était extra!

Dans le cadre du festival Alternatiba à Genève, j’ai tenu un stand dans le quartier de Plainpalais où tout le monde pouvait venir coudre son sac en tissu gratuitement. Les tissus, magnifiques, avaient été offerts par Textura.

C’était la folie! Au total, ce ne sont près de 70 sacs qui ont été réalisés tout au long du week-end. Des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes sont repartis avec leur tote bag unique et le sourire aux lèvres.

Je crois que plutôt que mille mots, je préfère mettre quelques photos.

Le stand, prêt à recevoir du monde!

Le stand, prêt à recevoir du monde!

12308363_1006284202747829_935309785372818953_n

J’ai pu compter sur mon assistante de choc pour m’aider durant ce week-end. Merci maman!

12246918_1006284229414493_468804839180662255_n12250151_1006284279414488_2879477974859150316_n12241322_1006284169414499_2306567527364311258_n12122507_1006284056081177_2732880999522410519_n11222408_1006283962747853_8985187002949186520_n11202811_1006284296081153_7069288263836164760_n12311124_1006284006081182_8326530746132063384_n12310531_1006284159414500_8591577167279639503_n12308379_1006283939414522_8892864169036249862_n 12301565_1006284116081171_6924622324165832580_n

J’avais installé une petite tirelire où chacun pouvait mettre ce qu’il souhaitait (ou rien, puisque c’était gratuit) J’ai pu faire un don de 202 francs à la Chaîne du Bonheur grâce à la générosité des participants.

Ma petite initiative a bien plu et suscité l’attention de quelques médias qui couvraient la manifestation. Et ça aussi c’était chouette.

Je suis passée dans La Ligne de coeur et voici quelques petites coupures de presse qui relatent l’événement.

12004900_979464985429751_3783556507414028177_n12033006_979465062096410_2730950313748197566_n

 

 

 

 

 

 

 

Bref, un ultra chouette week-end qui a donné des idées pour la suite… A suivre, donc, car il reste une tonne de tissus!

Distribution de sacs: c’est parti mon kiki!

Oui, je sais, je devrais prendre des cours de titraille dans la minute…

Mais bon, là n’est pas la question (ou alors si mais je botte élégamment en touche). Je tenais à partager mon enthousiasme avec vous. J’ai cousu, j’ai cassé des aiguilles et j’ai parfois dit des gros mots de frustration (une fille classe et distinguée, si si). MAIS J’Y SUIS ARRIVEE:

Les sacs sont terminés

image

Inutile de dire que je suis très fière. J’espère qu’ils vous plaisent aussi. Ce que j’apprécie aussi, c’est que beaucoup de ces sacs ont été réalisés avec des tissus  que j’ai glâné dans ma famille, ma grand-mère, ma tante, ma maman. C’est donc de la récup. J’aime l’idée que ces tissus vont avoir une vie indépendante.

Car ils sont bien jolis, là dans mon salon, mais il seront bien plus utiles à ton bras. Oui, toi qui m’a écrit un commentaire sur le blog ou sur la page Facebook en exprimant ton intérêt pour un de ces sacs.

Mais (car il y a toujours un mais), en acceptant ce cadeau, tu t’engages…à l’utiliser. Ben oui, à quoi ça sert que je passe des soirées entières à coudre un sac qui reste dans un placard?

Autre condition: je te remercie de me faire parvenir une photo de toi et ton nouveau meilleur ami, ton sac. Au marché, en grande surface, à la plage, en week-end à Barcelone ou à la place de jeux : c’est comme tu veux ! Ton superbe cliché, tu peux me l’envoyer par email: sandra.esperluette@gmail.com ou alors tu peux poster directement ta photo sur la page Facebook Esperluette. Le but est d’enrichir cette communauté Esperluette avec toutes ces images.

Comme je ne suis pas le Père Noël qui apporte des cadeaux dans toutes les cheminées, que je n’ai pas d’actions auprès des TL, des TPG, les CFF ou Tamoil, il faut qu’on s’arrange pour le lieu de remise.

Et comme je l’ai déjà dit: je ne fais pas de sac sur mesure au niveau des couleurs, c’est le hasard qui décide et comme on dit que le hasard fait bien les choses, ben tout devrait bien aller.

Ah et si jamais, tous les sacs Esperluette (toutes les créations Esperluette, même) ont une petite étiquette (c’est la classe, ça, hein?) Ils sont donc tous uniques et spéciaux.

 

image

Là on les voit mieux:

image

Donc si tu croises un autre sac Esperluette sur ton chemin, n’hésiste pas à lancer la conversation, vous avez au moins un point commun: une sensibilité à l’écologie et l’envie d’éradiquer le fléau des sacs plastiques.

 

Allez. juste pour le plaisir je remets une photo de la marée de sacs dans mon salon: youhouhou!

image